Medal of Honor Warfighter souhaite se faire une place au chaud aux côtés de Call of Duty et Battlefield dans le coeur des joueurs. Le dernier MOH avait quitté la seconde guerre mondiale pour se frotter à des conflits plus modernes Jadis salué, la série des MOH va-t-elle rebondir et aller de l’avant ? C’est ce que nous allons voir dans le test qui arrive. Bonne lecture !

                       

Medal of Honor Warfighter [PS3]

Medal of Honor Warfighter [360]

Medal of Honor Warfighter [PS3]
 Medal of Honor Warfighter [360]

     A partir de 10€

A partir de 10€

Scénario
Inspiré de faits réels, le titre d’EA n’en reste pas moins décousu et aura du mal à surprendre les joueurs que nous sommes. En plus de ça, on nous sert toujours la même soupe pro-américaine, qui en passant, ne manquera pas de vous faire pleurer de rire. Le scénario n’a rien de passionnant et ce n’est clairement pas ce qui doit dicter votre achat. la mise en scène et l’immersion sont aussi gâchées par d’innombrables bugs.

Gameplay
Tuer tout ce qui bouge, voilà à quoi se résume le gameplay de MOH. Le level design n’offre aucune liberté, les couloirs se suivent et se ressemblent. Une chose est sûre, une fois le solo terminé, vous n’y reviendrez pas. Comme beaucoup, Medal of Honor Warfighter est extrêmement scripté, si certaines phases sont plutôt sympathiques comme la course poursuite en voiture, d’autres sont beaucoup moins enthousiasmantes et le tout manque clairement de saveur. Les développeurs avait annoncé un jeu réaliste, force est de constater que les attentes dans ce domaine sont loin d’être comblées. Aucune dimension tactique ou stratégique n’a été intégrée, c’est pourtant le propre d’une simulation de guerre réaliste. La jouabilité demeure très accessible.

Graphismes
Soutenu par le moteur de jeu frostbite 2, Medal of Honor Warfighter offre un beau spectacle pyrotechnique. Les explosions, les effets de lumière et les effets de particules sont particulièrement réussis. Pour un FPS grand spectacle c’est le minimum syndical. On ne peut pas omettre que la partie multi est assez décevante visuellement. La partie solo du FPS d’EA nous fera voyager au quatre coin du monde, les décors sont plutôt variés et réussis même le level design de Medal of Honor Warfighter ne nous permettra pas d’en profiter pleinement.

Durée de vie
La partie solo n’offre que quatre petites heures de jeu. C’est à croire que les FPS d’aujourd’hui ce tir la bourre pour offrir des solo toujours plus court. Mais où s’arrêtrera-t-on ? Vous pourrez vous rabattre sur un multi bancale à mi-chemin entre un COD et un Battlefield. Décevant !

Bande son
A l’image de Battlefield 3, la bande son et les bruitage du jeu s’en sortent très bien. Ils parviennent à immerger le joueur dans l’ambiance adulte et sérieuse qu’on voulu retranscrire les développeurs.

Résumé
EA nous livre un FPS sans grande originalité. Ni mauvais ni bon, Medal of Honor Warfighter aura bien du mal à s’inscrire comme un incontournable dans la tête des joueurs. Un level design réduit à sa plus simple expréssion, une durée vie rachitique, un scénario bateau, mélangez le tout et ajoutez-y un jeu non achevé et vous obtenez l’une des déceptions de cette fin d’année. Comme quoi, un moteur de jeu ne fait pas tout, mais ça on le savait déjà.

La note : 12/20

Vidéo de Medal of Honor Warfighter

Mots clés:

    medal of honor warfighter ps3 | medal of honor warfighter | medal of honor ps3 |

Partagez